Pékin, Beijing, la Capitale du Nord

Publié le par Aixue

Puisque je ne sais pas si mon nouveau blog sera ouvert avant les JO et que certains d'entre vous vont venir en Chine à cette occasion malgré la propagande anti-chinoise qui a l'air de sévir en France*, je fais donc encore un article ici sur la ville de Pékin.

Pékin se dit donc Beijing 北京, la capitale ( jīng) du nord (北 běi) qui s'oppose à l'ancienne capitale de Nankin, ou Nanjing 南京, la capitale ( jīng) du sud (南 nán).

Voici la ville se trouvant à l'intérieur du 3e périphérique (
三环 sān huán). Il y a maintenant 5 périphériques. Si vous cherchez le 1er périphérique sur une carte, vous vous fatiguez pour rien, il n'y en a pas. J'imagine qu'on considère les rues bordant la Place Tian An Men 天安门 (tiān ān mén) et la Cité Interdite 故宫 (gù gōng) comme le premier périphérique puisque la ville a été construite autour de ladite Cité (sur la carte ils l'appellent "Palace Museum", en chinois 故宫博物院 gùgōng bówùyuàn) :


Vous pouvez télécharger une très bonne carte de Pékin en format pdf
ici.

La "province" de Pékin fait 16.800 km2 (
160 kilomètres d'est en ouest et plus de 180 kilomètres du nord au sud) et compte 12 millions de personnes. La zone urbaine  fait 1.378 km2 avec une population de 8,5 millions de personnes. Sur la carte ci-dessous, la première couronne représente la zone urbaine, la deuxième la banlieue, et le reste les zones semi-rurales (pour  平谷区 Pínggǔ Qū et 怀柔区 Huáiróu Qū ) et rurales (pour 密云县 Mìyún Xiàn et  延庆县 Yánqìng Xiàn, qui ne sont plus des circonscriptions - 区 qū, mais des comtés - 县 xiàn).

Du point de vue des moyens de transport, se déplacer dans Pékin est extrêmement pratique et facile.

  • Les bus vont à peu près partout, mais il faut comprendre les caractères chinois pour pouvoir lire les panneaux d'arrêts de bus. Par contre, si l'on connaît la ligne de bus et l'arrêt de destination, l'arrêt à venir est toujours diffusé par le haut parleur du bus, et souvent, des écrans affichent l'arrêt suivant en caractère et en pinyin (la retranscription alphabétique des caractères). Les tickets de bus sont très bon marché, rarement plus de 5 Y (0,50 euro) pour traverser la ville, surtout si l'on utilise la carte rechargeable également valable pour le métro (20 Y (2 euros) de caution remboursés lorsqu'on rend le pass, et 20 Y minimum sur la carte. On l'achète dans les stations de métro). Lorsque les bus ont trois portes, on monte par celle du milieu et on descend par les deux autres. On passe la carte sur la borne à la montée et à la descente, ou on achète un ticket directement dans le bus (il faut savoir où l'on descend pour que le vendeur de ticket puisse déterminer le prix du billet, mais avec les étrangers ils sont compréhensifs quand on ne sait pas le nom de l'arrêt, et font souvent payer le billet quand on arrive à l'arrêt voulu).

  • Il existe également une navette entre l'aéroport et certains endroits de la ville  (15 à 20 Y (moins de 2 euros) il me semble) :


  • Le métro est également très pratique, ouvert de 5h à 23h (24h sur 24 pendant les cérémonies d'ouverture et de clôture des JO), et les lignes de plus en plus nombreuses (lorsque je suis arrivée en 2001 il n'y avait que les lignes 1 et 2 !). Le ticket de métro vaut de 2 Y (0,20 euro) à 5 Y (0,50 euro) selon les lignes, sauf la ligne pour l'aéroport qui fait 25 Y (2,5 euros). Il faut soit acheter un pass rechargeable (celui qui est aussi valable pour les bus), soit un billet individuel. Ce sont des cartes magnétiques que l'on passe devant une borne comme un code barre. Tout est extrêmement bien indiqué sur les quais, avec des cartes du quartier et des cartes des lignes du métro en caractère et en pinyin / anglais. On ne peut pas se tromper de sens car les stations précédentes et suivantes sont inscrites sur les murs en haut du quai. La station à venir est annoncée dans les voitures sur des bandes défilantes et par haut-parleur, en chinois et en anglais. Il existe même parfois une carte des arrêts de la ligne en haut des portes de chaque voiture avec l'arrêt à venir qui clignote. 


Pour une image un peu plus lisible, cliquez sur cette carte puis sur celle de la page web.

  • Le taxi est extrêmement bon marché à Pékin. Plus cher que dans les plus petites villes, bien sûr, mais moins cher qu'à Shanghai. Il y a un forfait de 10 Y (1 euro) pour les 3 premiers kilomètres (11 Y de 23h à 5h) puis 2 Y (0,20 euro) par kilomètre suivant pour les premiers 15km (2,4 Y entre 23h et 5h) et ensuite 3 Y (0,30 euro) par kilomètre  (3,4 Y entre 23h et 5h). Attention, la note augmente vite en cas d'embouteillages car on ajoute 1 Y (0,10 euro) par minute en dessous de 5km/h après 5 minutes cumulatives à cette vitesse. Mais la facture de taxi est généralement très faible, surtout comparée à la France. Demandez toujours la facture (et ne payez pas plus que ce qu'il y a écrit, quoi que le chauffeur vous dise) car il y a l'adresse de la société de taxi et le numéro du taxi ainsi qu'un numéro de téléphone au cas, par exemple, où vous oublieriez quelque chose dans la voiture. Éviter les taxis au noir (les taxis officiels sont tous immatriculés en "B") si vous n'avez aucune idée du chemin et de la distance à effectuer, sinon vous vous ferez automatiquement arnaquer (certaines personnes ont payé 5OO Y  de l'aéroport à leur hôtel alors que 150 Y (15 euros) est un grand maximum si vous logez à l'intérieur du 3e périphérique).

  • Et il reste bien sûr le vélo, Pékin étant relativement plat. Vous pouvez soit en acheter un pour quelques centaines de Yuans, soit utiliser le système des vélos de location de Jiayimu Bike Rental Company, on les reconnaît à leur couleur orange. Il faut payer une carte de 200 Y (20 euros - le prix du vélo, au cas où vous décidiez de le garder :)...), et la faire valider sur les bornes à chaque fois que vous empruntez et rendez le vélo.  On paye 1 Y (0,10 euro) par demi-heure (soit 22 Y (moins de 2,5 euro) pour une journée de 9h à 20h, par exemple). Il y a des bornes dans les endroits commerçants, les quartiers d'affaire, et à proximité des stations de métro. La carte est rechargeable, et les panneaux d'instruction sont bilingues anglais / chinois. Vous pouvez également louer un vélo à votre hôtel (la plupart offrent ce service), entre 20 et 30 Y (2 et 3 euros) la journée en général.

Parmi les nombreux
sites touristiques de Pékin, je vous conseille notamment le 雍和宫  (yōng hé gōng) Temple des Lamas et le 孔子庙 (kǒng zǐ miào) Temple de Confucius, deux endroits calmes et reposants, ainsi que 颐和园 (yí hé yuán) le  Palais d'été, (on dit qu'après les bombardements et pillages anglais et français qui ont totalement détruits le palais de 圆明园 (yuán míng yuán) Yuan Ming Yuan, il a été rénové par son fils en cadeau pour la despotique et manipulatrice impératrice douairière Cixi, et la virer ainsi hors de la Cité Interdite), mais il vaut mieux y aller hors week-end car il est très fréquenté par les locaux autant que les touristes. Dans un autre registre, 后海 (hòu hǎi) Houhai et ses bars vous fera passer une soirée agréable au bord du lac.

Il y a également de nombreuses opportunités de loisirs et de détente au nord de Pékin, dans la région des villes de  密云 (mì yún) Miyun et 怀柔 (huái róu) Huairou (prononcez "ruaille jo") qui comportent de nombreux lacs, cascades, rivières... et bien sûr, la grande muraille. Il y a également un zoo "ouvert" (on se ballade en bus à travers des parcs où les animaux sont en liberté) à proximité de la grande muraille de Badaling. Les tours organisés vont généralement à cette partie de la muraille car elle est proche du Tombeau des Ming (la Voie Sacrée vaut le coup d'oeil), et on visite généralement les deux dans la journée. Les Tombeaux des Qing de l'Est  sont à mon avis plus beaux, mais beaucoup plus éloignés de Pékin, et le billet est assez cher (120 Y - 12 euros, ce qui est cher pour un site touristique, même la Cité Interdite ne fait que 4 ou 5 euros). Le site étant immense, il faut une voiture, ou à défaut, des vélos. C'est là que reposent, entre autres, les empereurs 康熙 (kāng xī) Kangxi (1654 – 1722) et 乾隆 (qián lōng) Qianlong (1711 – 1799), ainsi que les impératrices douairières  慈安 (cí ān) Ci'an (1837 - 1881) et 慈禧 (cí xǐ) Cixi (1835-1908), cette dernière ayant nommé le Dernier Empereur, 溥儀 (pǔ yí) Puyi (1906 – 1967), un jour avant de mourir.

Si vous allez à la Muraille par vos propres moyens, je vous conseille
慕田峪长城 (mù tián yù cháng chéng) Mutianyu s'il y a des enfants ou des personnes en mauvaise santé car il y a un téléphérique pour accéder à la muraille (et une luge pour en redescendre ! Mais il faut alors n'acheter que le billet aller en bas, et cela revient un peu plus cher) car la muraille se trouvant au sommet des montagnes, il faut d'abord monter une bonne demi-heure d'escalier avant d'y arriver si on ne prend pas le téléphérique. Bien qu'elle ait été restaurée, il y a beaucoup moins de cars de touristes, et pas de vendeurs ambulants sur la muraille (contrairement à Badaling où l'on se fait constamment aborder par des vendeurs de babioles ou  par des types déguisés en gardes qui vous proposent de prendre une photo avec eux moyennant rémunération).

Si vous préférez la muraille à l'état naturel, je vous conseille
黄花长城 (huáng huā cháng chéng) Huanghua (ma préférée, mais il vaut mieux ne pas avoir le vertige), ou encore plus sauvage (et abrupte, parfois dangereux surtout quand il y a du vent), 司马台长城 (sī mǎ tái cháng chéng) Simatai.

Pour vous y rendre, prenez un bus pour la ville la plus proche (Huairou pour Mutianyu et Huanghua, ou Miyun pour Simatai, accessibles très rapidement grâce à l'autoroute - on arrive maintenant à Miyun en à peine 20 minutes à partir du 3e périphérique alors qu'il y a quelques années, il fallait 3h de petites routes complètement congestionnées le week-end) et ensuite, un minibus qui vous amènera (et vous attendra, donc ne le payez pas avant de revenir pour être sûr qu'il ne vous laisse pas en plan) directement à la muraille. Comptez 50 Y (5 euros) par personne (aller-retour, et pas 50 Y aller et 50 Y retour !) pour aller de Huairou à la muraille. Plus pour Simatai car c'est plus loin. Vous pouvez également trouver des bus qui vous y emmènent directement, notamment à partir de la Place Tian An Men (vers 前门 qián mén) ou de l
a station de bus et métro de 东直门 (dōng zhí mén) Dongzhimen, mais à ce moment là, il faut vous y rendre tôt le matin (surtout ceux de Tian An Men, à 9 ou 10h, il sont déjà tous partis) et bien demander à quelle heure ils repartent de la muraille car étant des bus de lignes, ils ne vous attendront pas si vous ne revenez pas à l'heure. Et là, vous allez avoir du mal - ou devoir débourser un max - pour rentrer à Pékin.

Je vous conseille également 香山 (xiāng shān) les
Collines Parfumées ("Fragrant Hills" en anglais) et notre endroit préféré, à Wang Chao et moi, le 植物园 (zhí wù yuán) Parc Botanique, un havre de fraîcheur en été lorsqu'on s'éloigne des chemins bétonnés qui réfléchissent la chaleur et que l'on s'enfonce dans la forêt. Le Parc Botanique ayant un avantage sur les Collines Parfumées : il n'y a pas d'escaliers à gravir. Mais on peut également rester dans le parc des Collines Parfumées sans monter au sommet, ou prendre le chemin qui serpente le long des pentes des collines. Cela prend plus de temps pour arriver, mais on est pas si pressés... et les marches, moi, ça me tue. Je n'arrive pas à comprendre qu'on préfère monter un escalier à un sentier en pente douce. Mais bon :) On peut s'y rendre en bus ou en taxi, ou prendre le métro et s'arrêter le plus près possible sur la ligne 13, et finir en taxi. Ce n'est pas très loin (comparé à la grande muraille, en tout cas).



La première couronne est le "centre-ville" de Pékin, et la deuxième la zone urbaine (qui fait quand même très campagne lorsqu'on s'éloigne du centre).


Quelques liens :

* J'ai décidé de ne plus rien lire concernant la Chine jusqu'à ce que les JO soient finis tellement la mauvaise foi et l'ignorance de beaucoup de français
me font bondir... ils regrettent la puissance montante de la Chine seulement parce que la France n'est plus au top, mais si on était à la place des chinois on aurait bien sûr tout à fait raison de faire ce qu'ils font... le fait que les autres n'aient rien à bouffer n'étant bien sûr pas un problème tant qu'on a de quoi bâfrer et gaspiller sur des gadgets qui deviennent obsolètes au bout de 3 jours à cause des nouveaux modèles fraîchement sortis sur le marché, et se trouvant injustement dans la poche du voisin... jalousie, quand tu nous tient...

Publié dans Culture & traditions

Commenter cet article

euqinorev 10/08/2008 20:02

Résolus c'est un bien grand mot, mais me laissant un peu de répi (répis ?) oui ;)

Oui, j'imagine que le chauvinisme n'est pas l'apanage des français ; mais quand même, ils sont drôlement imbus d'eux-mêmes et n'acceptent pas de ne pas être les premiers, quel qu'en soit le domaine.
J'imagine aussi quels tiraillements peuvent être les tiens, à cheval entre 2 cultures qui plus est complètement opposées : pas facile !
Cela dit ce qui m'épate chez vous, c'est l'augmentation des loyers à cause des JO : des hôtels et des restaurants je veux bien c'est même normal autant profiter de l'aubaine, mais carrément des loyers ??

Sur ce, je vais voir ton nouveau nid :)

Bisoux !

Aixue 11/08/2008 15:17


Moui, ils m'énervent un peu les français en ce moment, mais heureusement, il es reste plein de géniaux quand même ;)

Les loyers augmentent parce que certaines personnes ont décidé de louer super cher le mois d'aout aux gens venant à ce moment là à Pékin (surtout des chinois je pense) et que les autres se sont dit
"quelle aubaine"... Notre loyer est passé de 2000 RMB à 2300 RMB, soit quand même une augmentation de 15% d'un coup. Tu me diras, 230 euros par mois c'est pas beaucoup, mais c'est pas tout récent
comme apart, et on gagne notre vie à la chinoise, pas à l'expat, donc c'est quand même bien emmerdant :) Quand aux touristes qui viennent à Pékin pour le mois d'aout, et ne louent donc qu'un mois,
ils se retrouvent avec un loyer peut-être 5 fois supérieur à ce qu'ils auraient payé le mois d'avant !

A ce propos, je ne sais plus qui m'a raconté cette annecdote. Un chinois disait à la radio (en France je crois) qu'il détestait les capitalistes. Le journaliste lui a dit qu'il est un capitaliste
car il a acheté plusieurs appartements à Pékin. et le type répond qu'il n'est pas capitaliste, il a simplement saisit une opportunité car il pourra les louer très cher pendant les JO ! Ah ah ah, ça
m'a bien fait rire cette histoire ! Y'a des cons sur terre, quand même...

Ben pour mon nouveau nid va falloir attendre un peu, je l'ai tout cassé :(


Mimisan 08/08/2008 14:43

Vous en faites as les filles,il n'y a pas que kele sentiment anti chinois, j'ai découvert ces tout derniers jours que sentiment anti japonais pas morts (voir commentaires de mon billet du 6).

en fait j evenais dire que j'étaie entrain de regarder àla télé la retransmission du spectacle d'ouverture des jeux, grandiose comme on pouvait s'y attendre.

Ça va Estelle t'a bien démarré ton rôle de poisson pilote? pas eu à t'occuper de Sarko, j'espère.

Gros bisous d etokyo

Aixue 09/08/2008 11:40


Coucou !

Ben en fait j'ai pas fait volontaire finalement, parce que WChao voulait pas que je me mele a ca, il en leur en veut a cause de toutes ces mesures qu'ils font appliquer dans la ville (notamment la
circulation alternee pendant 2 mois) et toutes les augmentations (surtout des loyers) qui sont liees... Alors je leur ai dit que je pouvais plus, finalement. Je regrette pas mal mais bon, je vais
pas non plus me disputer avec WChao a cause des JO, ca en vaut vraiment pas la peine...

En tout cas je suis contente que tu ai aime ! J'etais chez des amis et on avait la trouille qu'il se passe quelque chose pendant la ceremonie ! Mais finalement, pas de problemes, et c'etait plutot
joli... et pas de longs discours, ca c'etait top :)

Le seul probleme (pour moi) etant que j'ai du rentrer a pied a cause du manque de taxis... ils devaient tous etre vers le stade, ca devait bouchonner un max la bas ! Enfin, heureusement que Pekin
n'est pas une ville dangeureuse vu que j'ai du faire peut-etre 7km a pied a 1h du matin, toute seule (WChao doit etre le seul chinois a boycotter les JO, ahahahha, et nous les francais on regarde
!), et dans une partie pas vraiment animee de la ville en plus... Enfin, quand je dis pas animee, c'est a dire pas tres eclairee et avec peu de gens, parce qu'il y a toujours des gens a pied ou a
velo a toute heure, dans cette ville !

On a vu Sarko a la TV (on se demande s'il a amene son fils pour son image ou si le petit garcon a fait ch... son papa pour y aller, hehehe) mais pas ailleurs, et perso, moins je le vois, mieux je
me porte ! On etait aussi contents que la France ait ete assez bien accueillie, ils n'ont pas ete hues ou quoi que ce soit (et les japonais non plus). Finalement c'etait une bonne soiree !

Bisoux


euqinorev 07/08/2008 13:23

Impossible de changer la mentalité française vis à vis des autres pays... hélas ! Et surtout quand il s'agit de quelque chose comme les JO.

Bon, comme côté blogs je n'ai plus rien suivi depuis une éternité (au moins 1 an), finalement tu l'as ouvert ton nouveau blog ? Et si oui, à quelle adresse ?

Des bisousss

Aixue 09/08/2008 11:32


Waou, serait-ce un miracle, toi parmis nous :) J'espere que ca veut dire que tes problemes se resolvent, je vais vite voir chez toi !

J'ai un nouveau blog (http://estelleenchine.hostarea.org/blog/) mais pour l'instant il est en chantier car c'est un nouveau mode d'administration (Worpress, un truc independant qui fait que si je
veut rechanger d'hebergeur je n'aurais pas a tout refaire, simplement faire migrer mon blog ailleurs... Vu que ce sera ma 3e adresse, c'est un plus indeniable ! J'en ai marre de tout refaire a
chaque fois :) !!!) et il faut que je m'y fasse, ensuite que je rapatrie tous les articles... et en ce moment j'ai pas trop le temps...

Pour les mentalites, les chinois ne sont pas mieux. Je crois que c'est une tare humaine, cracher sur tout ce qu'on ne comprend pas ou ne connait pas parce qu'on se sent menace... Avoir une double
culture est un plus indeniable, mais c'est aussi fatiguant car on se sent toujours tiraille entre les deux... J'imagine que ce sentiment est plus fort pour les gens ayant des parents de deux
cultures differentes, mais rien qu'en vivant a l'etranger, on ne voit plus les choses du meme oeil... C'est bon (ouverture d'esprit) et mauvais (rationnalisation des faits) a la fois...

Gros bisoux

Estelle


Bazerque 22/07/2008 10:37

Bonjour Estelle

Venez témoignez de l'actualité de votre pays d'acceuil

Je viens vers vous, pour vous informer de la création de notre nouveau site dédié aux expatriés, à leur famille et à leurs collègues :www.expatriation.tv
Il y a une sorte de buzz autour de ce nouveau site qui permet aux expats de se filmer, de diffuser
leurs vidéos, créer leur propre chaine ( Exemple : CanalCanada ) et permet de créer leur propre
communauté pour rencontrer d'autres expats présents dans leur pays.

Bonne journée

Margaux Bazerque
01 75 43 60 16
Email : info@expatriation.tv
expatriation.tv

Aixue 28/07/2008 08:21


Ok... je vais aller voir ça !


Mike 21/07/2008 04:21

Tres utile cet article. Le jour ou je vais a pekin, j'imprime tout ca et je m'en sers comme base pour visiter la region.

Aixue 28/07/2008 08:20


Tu n'as pas encore visité Pékin ? Ohhhhhhh !!! Si tu n'es as encore allé sur la grande muraille, tu n'es pas un 好汉 "hao han" alors... Ca devrait te motiver :D

En tout cas, merci pour les compliments ! J'espere que ces endroits te plairont aussi.

Biz